Forum de l@ S@v@ne

On ferme. :-)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Questions, réponses et matières à débats

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ben
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2395
Age : 47
Localisation : Les Collines
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Questions, réponses et matières à débats   Mar 13 Fév - 22:57

1°) Comment expliquer la longue traversée du désert du Standard ?

Michel Preud’homme : «Plusieurs facteurs ont joué un rôle prépondérant dans ce déclin. Il y a d'abord eu l'affaire Waterschei qui a provoqué tout cela. Par la suite, plusieurs personnes animées de très bonnes intentions ont beaucoup investi dans le club mais ils ont brûlé parfois les étapes car ils ne sont jamais parvenus à asseoir le club sur des bases solides. Le Standard manquait de stabilité et changeait de dirigeants chaque année. Il y a bien eu quelques tentatives de retours par le passé mais elles ne se sont jamais inscrites dans la durée car le club ne s'était pas doté des structures adéquates pour se maintenir à un haut niveau.» (La Dernière Heure, le 9 novembre 2003)

2°) Le fossé avec Anderlecht s’est-il irrémédiablement creusé ?

Pierre François : «Durant cette période, Anderlecht s'est forgé un beau palmarès. Le RSCA est abonné aux joutes européennes et, plus particulièrement, à la Ligue des Champions. Celle-ci est très rémunératrice et dote les Bruxellois de moyens financiers de plus en plus élevés. Hormis une finale à Barcelone, le Standard ne peut guère rivaliser sur ce plan-là. Néanmoins, le club dispose d'un formidable public malgré le maigre palmarès du club. Face à Beveren, il y avait plus de 15.000 supporters. Je n'ose pas émettre de pronostics quant aux nombres de fans bruxellois qui suivraient un Sporting d'Anderlecht qui présenterait le même palmarès que le nôtre. Dans l'autre sens, je n'ose imaginer quelle ferveur populaire nous pourrions soulever si nous possédions le palmarès des Bruxellois?» (La Dernière Heure, le 6 novembre 2003)

3°) Pourquoi prétend-on que le Standard est encore un grand club alors qu'il n'a plus rien gagné depuis tant d’années ?

Stéphane Demol : "Essentiellement parce qu'il conserve un extraordinaire contingent de supporters, toujours aussi enthousiastes. Cela compte. Les fans continuent d'apprécier les efforts consentis par le club dans le passé et les résultats que cette gestion a engendrés. Ils sont sensibles à la volonté que manifeste la direction d'aujourd'hui de retrouver le statut d'antan. La saison dernière, nous sommes passés tout près du grand retour au premier plan. Je ne cesserai jamais de le clamer : nous pouvons être fiers d'avoir réalisé la meilleure saison de ces dix dernières années. Il faut cesser de tout analyser de manière trop négative... même si, pour la première fois depuis longtemps la direction avait bâti un groupe capable de conquérir le titre. Concernant le Standard, je ne regrette qu'une chose : qu'il soit tombé sur le Steaua Bucarest. Car il méritait d'accéder à la Ligue des Champions... et d'engranger le pactole que cette compétition génère. Pour un petit pays comme le nôtre, l'argent est tellement important. La tâche de Luciano D'Onofrio s'en serait trouvée grandement facilitée." (La Dernière Heure, le 4 novembre 2006)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ben.populus.org
Ben
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2395
Age : 47
Localisation : Les Collines
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Questions, réponses et matières à débats   Mar 13 Fév - 23:01

4°) Ce Standard-là peut-il être un prétendant au titre ?

Aad De Mos : « Bien sûr, il en a tout à fait les moyens. Jusqu’au moment où il s’en rendra compte…» (Février 2007)


5°) Qu’est-ce qu’un club parfait ?

Michel Preud’homme : « C’est un club où la direction décide, où l’entraîneur entraîne et où les joueurs jouent. » (Foot Magazine, le 4 février 2004)


6°) Caliméro ou Calimérouche ?

Michel Preud’homme : « Avec le même arbitre contre Anderlecht, nous avons souligné les deux pénalties non sifflés, sans en faire un foin pour autant. J’en avais marre qu’on nous traite de Caliméro, je ne voulais plus rien entendre sur le sujet. On n’a peut-être pas l’habitude de voir le doute positif profiter au Standard. Libre aux autres équipes d’être traitées de Caliméro. » (La Gazette des Sports, le 6 février 2007)

Voyez à ce propos la partie du dossier relative à l'arbitrage.


Dernière édition par le Mer 14 Fév - 0:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ben.populus.org
Ben
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2395
Age : 47
Localisation : Les Collines
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Questions, réponses et matières à débats   Mar 13 Fév - 23:06

7°) Le Standard rayonne-t-il sur toute la Belgique ?

Pierre François : "Anderlecht attire des gens grâce a sa position, Bruges est localisé fortement sur la Flandre occidentale, le Standard, lui, rayonne sur la Belgique." (Studio 1, le 29 janvier 2007)

Alain Ronsse, journaliste au Laatste Nieuws : « Le Standard se suffit à lui-même et reste une grosse priorité. Parmi notre million de lecteurs, il y a un gros contingent de supporters du Standard. L’intérêt est tel que ce club pourrait évoluer avec 11 Wallons sans perte de supporters flamands. 30% des abonnés des Rouches sont des Flamands. » (Foot Magazine, 14 novembre 2007)


8°) Quelle est néanmoins l’importance du Standard pour la région liégeoise ?

Michel Daerden : « Je me suis vite rendu compte que l’importance d’un grand club de football dépasse largement le terrain. La presse analyse des résultats, publie des reportages et c’est toute une région qui est concernée par le parcours de son équipe favorite. L’impact est sportif, sociologique, économique, etc. Des leaders syndicaux m’ont régulièrement dit : - Quand le Standard gagne le week-end, la production est plus élevée le lundi dans les usines. On s’identifie à son porte-drapeau. Et, toujours dans ce contexte économique, le Standard se redéfinit actuellement à l’image de tout son hinterland. C’est une source de motivation. Une métropole a besoin d’un club de football d’avant-plan. Je n’oublie pas non plus que ce sport a joué un rôle très important dans l’intégration des populations étrangères chez nous. » (Foot Magazine, le 10 janvier 2007)


9°) Le Standard est-il trop aidé par les pouvoirs publics pour l’aménagement de ses installations ?

Luciano D’Onofrio : « On a certes aménagé Sclessin à l’Euro 2000 avec de l’argent public. Mais comme les installations nous appartiennent, nous remboursons chaque année plus de 400 000 € l’an… pendant 25 ans. Qui le dit ? D’autres ont récupéré d’un côté ce qu’ils offraient de l’autre. Nous, jusqu’ici, c’est à sens unique.. (…) Certains font des gorges chaudes à cause de subsides qui nous ont été accordés [pour l’Académie RLD], alors que nous apportons le reste soit, 7,5 millions d’euros. » (Standard Magazine, avril 2005)

« Pour l’Académie, la Wallonie nous donnera 5 millions d’euros et le Standard mettra 7,5 millions d’euros. Le stade, on le payera tout seul. Tout comme on rembourse le prêt obtenu pour les travaux effectués au stade pour l’Euro 2000. En tout, cela nous coûtera un peu plus que 400 000 € par an, qu’on payera pendant 25 ans. Et on se fait traiter de mafia, etc, ça fait mal…" (Het Laatste Nieuws, le 9 avril 2005)


10°) Le Standard finira-t-il un jour par remporter de nouveau un trophée ?

Georges Leekens : « Bien sûr, le Standard est redevenu un grand club et il remportera un trophée. Mais il doit cesser d’en faire une obsession. »


11°) Le Standard a-t-il un problème dans la négociation des contrats avec les joueurs ?

Pierre François : « Tout ce qui est dans le contrat est scrupuleusement respecté. Je ne sais pas si on négocie bien mais on peut affirmer que l’on exécute bien les contrats négociés. » (Foot Magazine, le 20 juin 2007)

12°) L’arrêt Bosman a-t-il entravé le redressement du Standard ?

Gunther Schepens : « Souvenez-vous : Genaux, Léonard, Goossens autour de l'axe Bodart, Rednic, Hellers, Wilmots, Vidmar. Ces joueurs-là domineraient bon nombre de footballeurs d'aujourd'hui. Et même sur une jambe ! Je prétends toujours que, sans l'arrêt Bosman, le Standard aurait été la grande équipe de la fin des années nonante et du début des années 2000." (La Dernière Heure, le 15 septembre 2007)

__________

Pour accéder aux autres parties du dossier :

La page home du dossier
Introduction
Index alphabétique
La liste des mises à jour
Les acteurs
Les statistiques
Un bilan en questions
La chronologie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ben.populus.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Questions, réponses et matières à débats   

Revenir en haut Aller en bas
 
Questions, réponses et matières à débats
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Questions-Réponses fréquentes
» Questions/Réponses
» Questions/Réponses sur Database,Pack,Stage
» Questions/Réponses sur le jeu Et Problèmes Techniques
» QUESTIONS - REPONSES - TECHNIQUE MOTO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l@ S@v@ne :: Standard : les années Louis-Dreyfus-D'Onofrio © :: Un bilan en questions ©-
Sauter vers: