Forum de l@ S@v@ne

On ferme. :-)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tomislav Ivic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ben
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2395
Age : 47
Localisation : Les Collines
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Tomislav Ivic   Dim 11 Fév - 23:10

Tomislav Ivic est né le 30 juin 1933 à Split.

Joueur de football modeste, c’est surtout au cours de sa carrière d’entraîneur qu’il aligna ses succès. Partisan d’un réalisme à outrance et d’un jeu basé sur le pressing, il a connu ses heures de gloire dans les années ’70 et ’80, comme en témoigne son parcours.

1973-1976 Hadjuk Split (champion en 75 et 76, vainqueur de la Coupe en 74, 75 et 76)
1976-1978 Ajax Amsterdam (champion)
1978-1980 Hadjuk Split (champion en 1979)
1980-1983 RSC Anderlecht (champion en 1981)
1983-1984 Hadjuk Split
1984-1985 Galatasaray (vainqueur de la coupe)
Juil 1985-Août 1985 Dynamo Zagreb
1985-1986 Avellino
1986-1987 Panathinaikos
1987-1988 FC Porto (vainqueur de la Coupe Intercontinentale et de la SuperCoupe d'Europe en 1987 et champion et vainqueur de la Coupe en 1988, avec Luciano D'Onofrio comme dirigeant)
1988-1990 Paris-SG
1990-1991 Atletico Madrid (vainqueur de la Coupe d’Espagne)
Juillet 1991-Octobre 1991 Olympique Marseille
1992-1993 Benfica Lisbonne
1993-1994 FC Porto
1994-1995 Equipe nationale de Croatie puis Croatia Zagreb.
1995-1997 Emirats arabes unis
1997-mai 1998 Pizouri Teheran (entraîneur) puis Iran (sélectionneur)
Juin 1998-Déc 2000 Standard de Liège (Entraineur, directeur technique et à nouveau entraîneur)
Avril 2001-décembre 2001 Olympique Marseille (Entraîneur)
Juillet 2002- Novembre 2004 Al-Ittihad (Arabie Saoudite)
Juillet 2006 nommé responsable technique de l’Académie Robert Louis-Dreyfus du Standard.


Dernière édition par Ben le Sam 1 Mar - 19:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ben.populus.org
Ben
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2395
Age : 47
Localisation : Les Collines
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Tomislav Ivic   Dim 11 Fév - 23:11

Limogé un mois plus tôt par la Fédération d'Iran dont il devait conduire l'équipe au Mondial français, Tomislav Ivic arrive au Standard en même temps que Robert-Louis Dreyfus. Il a signé un contrat de 3 ans et est officiellement présenté lors de la conférence de presse des nouveaux actionnaires du club, le 17 juin 1998.
Dreyfus n’hésite pas à parler de lui comme du ‘meilleur transfert du Standard’. « Il a de l’énergie à revendre. A 65 ans, c’est remarquable. Ivic était prioritaire : il pense football 24 heures par jour, c’est un meneur d’hommes qui a des bases et qui veut toujours progresser», déclare le patron français dans le Foot Magazine du 21 octobre 1998.
Il ajoutera trois mois plus tard dans le Standard Magazine : «Je sais que vous allez me dire en abordant le chapitre Ivic : c’est un entraîneur qui a la réputation de travailler à court terme, un peu à l’image d’un Raymond Goethals. Là, je mets tout de suite les points sur les i. Dès le départ des négociations avec le Croate, j’ai évoqué la question avec lui. Ce que le grand public ignore souvent, c’est que Tomislav Ivic met aussi – en dehors du résultat ponctuel – un point d’honneur à peaufiner la formation des jeunes. Je ne crois pas en un départ précipité, sur un coup de tête par exemple, d’Ivic."

Pierre Delahaye, alors directeur général du club, écrira dans son livre : « Dans un premier temps, il ne s’intéressait qu’aux structures du club. « Les terrains d’entraînement, c’est de la merde ! » Moi, je veux un nouveau terrain tout plat et aux dimensions réglementaires, une salle d’entraînement couverte et aussi une salle de musculation. « (…) A son arrivée, D’Onofrio et moi lui avons expliqué que la discipline n’était pas la plus grande vertu de notre équipe.(…) Il n’a pas fallu lui dire deux fois de resserrer les boulons. L’opinion publique a souvent évoqué le Club Med’ en parlant du Standard jadis, mais cette fois, c’était un peu devenu la Légion étrangère. Tous au garde à vous, au pied du lit, dès les premières lueurs de l’aube et en avant toutes à l’entraînement. »

Sa première saison à la tête de l’équipe n’est pourtant pas un succès. Elle est plutôt contrastée : le Standard gagne ou perd. Le double duel face à Anderlecht illustre à lui seul cette réalité. Le 15 novembre 1998, les Rouches vont s’imposer dans l’antre de l’ennemi héréditaire grâce à un but de M’bo M’Penza. Au match retour, le 2 mai 1999, ce sera une dégelée historique : 0-6 à Sclessin ! André Cruz, arrivé en février pour, selon les termes du Croate, « relancer le Standard », n’est pas aligné lors de ce match. Officiellement, parce qu’il s’est blessé à l’échauffement. Le Brésilien expliquera bien plus tard qu’en réalité, une dispute l’a opposé au coach sur la tactique à appliquer face aux mauves…

Au final, le Standard achève la saison à la 6e place du championnat avec 54 points (17 victoires, 11 défaites et 3 matches nuls), à 19 points du surprenant champion, le KRC Genk. Le club s’inclinera également en finale de la Coupe de Belgique face au Lierse (3-1). Tomislav Ivic dira « assumer la responsabilité de l'échec de la saison dernière, marquée par un nombre trop élevé de blessés et une absence de maturité dans le chef de certains joueurs. »
« Pour une première saison sous la férule d’une nouvelle direction, même si le billet européen nous fila sous le nez, ce n’était pas mal.» (Foot Magazine, 25 août 1999)


Dernière édition par le Sam 5 Jan - 23:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ben.populus.org
Ben
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2395
Age : 47
Localisation : Les Collines
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Tomislav Ivic   Dim 11 Fév - 23:16

Hellers viré

L’objectif pour la saison 99-2000 est une qualification européenne. A nouveau, il fera long feu. Début septembre, le Standard n’a pris que 3 points sur 12. La grogne est dans le groupe et le capitaine, Guy Hellers, fait part à la direction de la défiance des joueurs à l’égard d’Ivic. Le 6 septembre, c’est le Luxembourgeois qui fait ses bagages après 474 matches sous la vareuse rouche. A-t-il été viré pour l’exemple ? Certainement. « L’époque où les joueurs font la loi au Standard est révolue », entend-on alors.

Après un pénible match nul à Geel (0-0), le Standard est vaincu à Sclessin le 17 septembre par le Sporting de Charleroi (1-3). Trois jours plus tard, Tomislav Ivic est remplacé par son adjoint Zeljko Mijac. « Il était temps pour moi de tourner une page importante de ma vie. Un entraîneur doit être un homme jeune, dynamique et en phase avec les joueurs. Il doit être proche de leur leur génération », explique-t-il dans le Foot Magazine du 23 février 2000.
Il devient le conseiller technique du club, avant de… reprendre les rennes de l’équipe le 8 mai 2000 après le limogeage de Jean Thissen. Pour deux défaites. La première est anecdotique, 1-3 pour le dernier match de la saison à Sclessin face à Harelbeke. La 2e est plus grave, avec cette défaite 4-1 en finale de la Coupe face au KRC Genk. Ayant terminé à la 5e place du championnat, les rouches devaient remporter le trophée pour se qualifier pour la Coupe d’Europe. Encore raté.

Et pourtant, le 16 juin 2000, Ivic est confirmé comme entraîneur pour la saison suivante “étant donné qu'il détient toutes les qualités humaines et techniques ainsi que l'expérience requise qui rejoignent les ambitions du club", d’après le communiqué officiel.
La direction ‘met le paquet’ au niveau du noyau en transférant, notamment, Dragutinovic et Aarst qui vient de terminer meilleur buteur du championnat avec Gand.

Lorsqu’en octobre 2000, Foot Magazine interroge Luciano D’Onofrio sur le style de jeu imposé par Ivic. Le ‘patron’ du club répond : “Existe-t-il un style Ivic ? Je ne le pense pas. Il prône un football total, qui est parfois difficile à réaliser. Il est parfois énervant, surtout pour les joueurs, mais il peut aussi être très spectaculaire. C’est en tout cas un homme doté d’un certain charisme et de certaines qualités.“

Le 5 décembre, il est victime d’un malaise cardiaque à l’entraînement. Le Standard, éliminé de la Coupe par Lokeren deux semaines plut tôt et vaincu le week-end précédent par Gand, est néanmoins troisième au classement général à ce moment-là. La carrière d’entraîneur d’Ivic au Standard s’achève. Il sera remplacé le 20 décembre 2000 par Michel Preud'homme.

Cliquez ici pour voir son bilan chiffré.

Au-delà de résultats sportifs décevants, il faut néanmoins mettre à son crédit l’amélioration des infrastructures sportives du club : terrain couvert, salle de power training, dortoir pour les joueurs, etc.


Dernière édition par le Sam 5 Jan - 23:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ben.populus.org
Ben
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2395
Age : 47
Localisation : Les Collines
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Tomislav Ivic   Dim 11 Fév - 23:19

Enervant et … dépassé ?

S’il suscite l’admiration de Louis-Dreyfus et de D’Onofrio, Tomislav Ivic irrite bien d’autres personnes.

D’abord, ses adversaires. Lors de sa première saison au Standard, il remporte plusieurs matches par 1 but d’écart grâce à une tactique très défensive. Certains entraîneurs adverses le critiqueront ouvertement. En oubliant, sans doute, que la plupart des équipes se déplaçant à Sclessin pratiquent de la sorte et sont ainsi prises à leur propre piège. « Ceux qui me critiquent m’imiteraient s’ils entraînaient le Standard ou échoueraient. (…) Nous posons les premiers jalons pour l’avenir et un football moderne et gagnant : si ça ne plaît pas à tout le monde, tant pis », dit-il dans le Foot Magazine du 6 janvier 1999.
Ensuite, les supporters. Tout simplement parce que le spectacle n’est que trop rarement au rendez-vous et que les résultats ne sont pas conformes aux attentes suscitées par l’arrivée de la nouvelle direction.
Enfin, il indispose également certains de ses joueurs. Nous avons déjà relaté les incidents avec Hellers et Cruz. Daniel Van Buyten, aujourd’hui défenseur central du Bayern de Munich, fut aligné par Ivic au back droit. Ali Lukunku dut se reconvertir, un temps, au… milieu défensif.
Un autre joueur du Standard n’a jamais trouvé sa place dans son dispositif, Frédéric Pierre. Ivic voulait pourtant en « faire son meneur de jeu. » Arrivé de Mouscron un an plus tôt, il est prêté à Anderlecht le 21 août 2000. Neuf jours plus tard, il laisse éclater sa rancœur dans la Dernière Heure : « dans ma tête, il est clair que je ne retournerai plus jamais à Sclessin. J'y ai trop souffert. Humainement et professionnellement. Tomislav Ivic porte, seul, la responsabilité de ce couac. Ses méthodes de travail ne collent plus avec la réalité du football moderne. Ce type est totalement dépassé. La manière dont le Croate coache l'équipe en finale de la Coupe de Belgique, alors que tout peut nous sourire après que nous ayons ouvert la marque, est le reflet de son incompétence. A cause d'Ivic, j'ai perdu mon temps au Standard. Je le regrette. J'aimais viscéralement ce club. J'avais toujours voulu en porter le maillot. Le rêve a, malheureusement, tourné au cauchemar.´ (…) Et puis, que voulez-vous espérer de quelqu'un qui, lors d'une mise au vert pour une rencontre banale de championnat, appelle son capitaine à quatre reprises en une soirée pour changer autant de fois sa tactique? "
Précisons que le passage de ce joueur à Anderlecht ne fut guère plus heureux et que sa carrière ne décolla jamais, alors qu’Henri Depireux en personne voyait en lui, à l’aube de son parcours, ‘un nouveau Wilmots’.

Le temps de récupérer de son accident cardiaque, et Ivic retrouve la ‘sphère’ de Robert-Louis Dreyfus. Le 9 avril 2001, il redevient coach de l’Olympique de Marseille. Il y remplace Javier Clemente et a pour mission d’assurer le maintien en première division de l’OM. Il y parviendra.
C’est aussi le début d’une nouvelle saga marseillaise. Il est d’abord confirmé comme T1, avant de se retirer le 25 juillet. Pourquoi ? Ivic invoque "des raisons personnelles". Mais dans une dépêche de l’Agence France Presse, diffusée le soir même, on peut lire que « ce départ, présenté comme une démission, serait dû à la grogne d'une partie de l'effectif qui se serait plainte des méthodes de préparation de l'entraîneur. »

Coup de théâtre un mois plus tard. Le 28 août, Bernard Tapie, directeur sportif de l’OM annonce, après un début de saison calamiteux, le retour au club phocéen de l'entraîneur croate : « je suis venu avec Ivic. Tout le monde a reconnu qu'on avait fait du bon travail. J'espérais qu'il reste. Mais, il y avait plein de petits problèmes, même avec moi, qui faisaient qu'il était de moins en moins chaud. Il n'avait pas eu de contrat depuis le mois de mai. C'est tellement vrai (...) que Robert Louis-Dreyfus, avec beaucoup de sagesse, a décidé de lui faire son contrat tel qu'il l'exigeait. Ivic sera à l'entraînement à partir d'après-demain. Il redeviendra l'entraîneur que je rêvais qu'il soit".

Le 1er décembre, il souffre à nouveau d’un malaise cardiaque à l’entraînement. Il part se reposer en Croatie et émet le souhait de prendre ses distances avec le terrain pour occuper un poste de conseiller. Le déroulement de ces événements ne vous rappelle rien ?
Il obtient satisfaction le 11 janvier 2002 et devient ‘superviseur sur les matchs à l'extérieur’ et responsable du ‘para-sportif’. Sa présence est attendue dans les tribunes pour le match du week-end, OM-Bastia, mais il ne vient finalement pas au stade Vélodrome. Deux jours plus tard, la séparation ‘de commun accord’ est entérinée entre Ivic et l’OM.
Cet épisode ne marque cependant pas la fin de sa collaboration avec le tandem Dreyfus-D’Onofrio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ben.populus.org
Ben
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2395
Age : 47
Localisation : Les Collines
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Tomislav Ivic   Dim 11 Fév - 23:21

A l’académie Robert-Louis Dreyfus

Mi-juillet 2006, des rumeurs font état de son retour au Standard, à 72 ans, comme responsable technique de l’Académie Robert Louis-Dreyfus, le futur centre de formation ultramoderne du club. La nouvelle est officialisée le 19 juillet. "J'ai déjà rencontré des entraîneurs de l'école des jeunes", dit-il dans La Gazette des Sports. "Je suis vraiment très heureux de reprendre du service au Standard. Vous savez à quel point j'adore travailler avec les jeunes. Nous allons tout faire pour que l'Académie Robert Louis-Dreyfus devienne un des meilleurs centres de formation d'Europe. Et je crois que c'est bien parti. Au contact de tous ces gamins, je me sens déjà rajeunir."
L’idée du club est-elle de l’associer à Christophe Dessy, alors responsable de la formation des jeunes ? “Une entrevue fixée cette semaine avec Christophe Dessy déterminera les fonctions que chacun des deux responsables exerceront dans l’intérêt de notre club “, mentionne le communiqué officiel du club.

Mais le 1er août, Dessy quitte le Standard : « Un accord a été conclu entre la Direction du club et Christophe Dessy libérant celui-ci de l’exécution de son contrat jusqu’à son terme fixé initialement le 30 juin 2007. Cette négociation s’est déroulée dans un climat positif et serein“, communique la direction.
Climat serein ? Christophe Dessy déclare fin août dans Foot Magazine : « Je ne souhaite à personne de vivre la situation que j’ai connue. Le problème des gens, là, est qu’en dépit de tous leurs soi-disant projets, ils n’ont pas de concept, pas de modèle. Vous n’avez aucune prise sur l’aspect technique. On écarte un quadragénaire au profit d’un homme de 73 ans. Je ne vais pas crier que c’est une mafia, je ne vis pas avec ces gens, mais j’espère qu’à cet âge, je n’aurais plus envie de faire ça et de prendre le pain d’un quadragénaire. Monsieur Ivic est un des quatre administrateurs du club, il touche un salaire à tomber à la renverse et séjourne dans une suite chic de l’hôtel Mercure, qui coûte 3000 euros par mois au club ! Louis-Dreyfus lui a promis que le Standard le reprendrait s’il se trouvait sans travail et c’est arrivé. »

Pierre François réagira rapidement à ces paroles dans le Standard Magazine : « Le Standard n’a pas congédié le directeur du centre de formation pour faire place à Tomislav Ivic. La collaboration qui lui a été proposée successivement par la direction du club et par Monsieur Ivic lui-même sur les bases contractuelles qui étaient les siennes a été refusée et un accord transactionnel a ensuite été conclu, dont l’élégance est inversement proportionnelle à celle des propos de Christophe Dessy recueillis par le Foot Magazine du 30 août 2006. »

Début novembre 2006, c’est un Ivic en pleine forme qui guide le reporter de Foot Magazine dans les travaux d’érection du futur centre de formation. « Robert Louis-Dreyfus et Luciano D’Onofrio m’ont demandé de revenir à Liège et de les aider à réaliser cette académie», explique-t-il. Et comme pour répondre à Christophe Dessy, il ajoute : « Je n’ai jamais investi d’argent au Standard. Il en avait été question en 1998 mais j’étais un entraîneur, un voyageur qui ne reste pas éternellement dans le club. (…) Je ne connaissais pas l’ancien responsable de l’école des jeunes du club, Christophe Dessy. Il a bien travaillé et pouvait rester, pas de problème : j’aurais partagé mon vécu avec lui comme avec les autres. Il a choisi de partir car, selon moi, il veut entraîner un jour un club de D1. »

L’Académie Robert-Louis Dreyfus a été inaugurée en mai 2007. Avec Tomislav Ivic à sa tête.


Dernière édition par le Dim 6 Jan - 0:03, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ben.populus.org
Ben
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2395
Age : 47
Localisation : Les Collines
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Tomislav Ivic   Mer 14 Fév - 22:23

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ben.populus.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tomislav Ivic   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tomislav Ivic
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TOUR OF QINGHAI LAKE -- Chine-- 17 au 25.07.2010
» Transports Tomislav Sajko (HR)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l@ S@v@ne :: Standard : les années Louis-Dreyfus-D'Onofrio © :: Les acteurs ©-
Sauter vers: