Forum de l@ S@v@ne

On ferme. :-)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Transferts in et out

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ben
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2395
Age : 47
Localisation : Les Collines
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Transferts in et out   Dim 11 Fév - 21:17



Ne sont repris dans ces statistiques que les mouvements de joueurs alignés en équipe première.

Voici la liste des transferts du Standard.
Voici la liste des transferts du Sporting d'Anderlecht.
Voici la liste des transferts du FC Bruges.
Voici la liste des transferts du RC Genk.


Dernière édition par le Dim 6 Jan - 17:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ben.populus.org
Ben
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2395
Age : 47
Localisation : Les Collines
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Transferts in et out   Dim 11 Fév - 21:21

Comment la direction explique-t-elle ce va-et-vient de joueurs, le manque de stabilité dans les noyaux et les débuts de saison avec des noyaux incomplets ?

Essentiellement par la nécessite de boucler un budget, et de le maintenir en équilibre. Voyez à ce propos les pages relatives aux finances du club.

Voici quelques explications avancées par les dirigeants, notamment à propos des transferts 'tardifs' ( de fin de mercato).

Luciano D’Onofrio : « Il faut présenter les choses différemment et se réjouir que des éléments aussi talentueux qu’André Cruz, Manuel Dimas ou maintenant Robert Prosinecki aient rejoint le Standard. Que ce soit pour six mois ou un an, peu importe. Ils sont venus et c’est déjà fantastique. » (Foot Magazine, 11 octobre 2000)

Michel Preud’homme : « Avant, les joueurs n’avaient quasiment aucun droit. Ils ont désormais tous les atouts et ce club n’a qu’une arme : le contrat. (…) Le marché belge est trop petit pour résister et ces départs ont pour effet, entre autres, de faire du bien à la trésorerie du club. Le problème n’est pas de savoir pourquoi, quand et comment ils partent mais de trouver des alternatives. » (Foot Magazine, 12 septembre 2001)

Luciano D’Onofrio : « Je ne mets personne en vitrine. Tous les clubs achètent et vendent des joueurs pour nouer les deux bouts. » (Foot Magazine, 27 mars 2002)

Luciano D’Onofrio : « Je ne demanderais pas mieux que le coach dispose d’emblée de ses onze titulaires indiscutables et de son banc de réserves. Malheureusement, le contexte actuel dans le football n’est pas facile. A l’étranger et en Belgique, beaucoup de clubs ne peuvent prétendre être totalement prêts dès la reprise de la compétition. Les règles sont ainsi faites, la période des transferts s’arrête seulement fin août. Et pas mal de joueurs renommés sont en attente le plus longtemps possible afin d’étudier et de comparer les meilleures possibilités. (…) Puis, il y a ceux qui veulent absolument partir parce qu’ils gagneront beaucoup plus ailleurs. » (Standard Magazine, août 2004)

Pierre François : « Il s’avère nécessaire de rafraîchir les mémoires. Notre budget est quasi deux fois inférieur à celui d’Anderlecht et de Bruges, qui eux, conservent les structures fortes du sportif. Avec davantage de moyens, nous aussi, nous serions en mesure de conserver les valeurs auxquelles nous tenons. » (Standard Magazine, Juillet-août 2004)

Michel Preud’homme : « Que ce soit clair : le noyau pourrait être constitué, à l’une ou l’autre exception près, pour la reprise des entraînements. Mais aurions-nous , en fonction de nos possibilités financières, la même qualité ? Poser la question, c’est y répondre. Si tout le monde est content avec un effectif construit à la va-vite, je le serai aussi, car tout serait bien plus simple. Nous faisons le maximum , mais on s’en prend plein la g… Nous sommes traités de marchands, mais je puis vous assurer que tout ce qui est fait ici l’est dans l’intérêt d’une seule entité, le Standard, dans le seul but que le club puisse vivre encore le plus longtemps possible.» (Foot Magazine, 2 septembre 2004)

Luciano D’Onofrio : «Cela nous est déjà arrivé de garder la même équipe. Ce n'est pas nécessairement mieux. Ceux qui ont été bons une année ne le sont pas forcément l'année suivante.» (La Dernière Heure, 11 décembre 2004)

Luciano D’Onofrio : « Depuis 1998, date de mon arrivée au Standard, il nous est arrivé de garder le même noyau mais ceux qui ont été bons une saison ne le furent pas forcément un an plus tard. Si tout était à faire, je referais la même chose. Le Standard a eu l’opportunité de présenter de très bons joueurs à son public au fil des saisons. Ils sont parfois venus à des prix dérisoires et ont procuré plus de bien que de mal. J’aurais pu tenter d’en retenir l’un ou l’autre comme Emile M’Penza, mais il faut tenir compte des désirs du joueur, de ses ambitions, de la trésorerie du club. » (Foot Magazine, 22 décembre 2004)

Luciano D’Onofrio : « On fait ce qu’on peut, et il faut parfois attendre pour réaliser une bonne affaire, pour attirer un Conceiçao, par exemple. Bien sûr, le championnat est commencé, bien sûr on a peut-être déjà jeté du lest en cours de route, mais que voulez-vous, le Standard n’est pas le premier choix d’un joueur pareil. » (Standard Magazine, avril 2005)

Luciano D’Onofrio : « On garde notre ligne directrice : s’il se présente des opportunités dans des secteurs qui nous intéressent, on les réalise. » (Standard Magazine, janvier 2006)

Luciano D’Onofrio : « Mais il y a des allées et venues qui ne dépendent pas nécessairement de la volonté d’un club. Quand l’Espagne est devenue une possibilité pour Ivica Dragutinovic, il était difficile de le garder. (…) Je considère que ce sont des mouvements normaux dans le football actuel. On peut dire ‘non’ mais ce n’est pas toujours dans nos moyens et quel est le rendement d’un joueur bloqué ? » (Foot Magazine, 18 janvier 2006)

Luciano D’Onofrio : « Que voulez-vous ? Je ne demanderais pas mieux que d’avoir tout le monde début juillet. Mais le Standard n’a pas les moyens d’attirer de bons joueurs lorsque le marché est en plein boum. Il espèrent toujours qu’un club plus huppé s’intéressera à eux., ou les discussions traînent, ce qui revient au même. Les bonnes affaires se font plutôt en fin de période. Il en va toujours ainsi. » (Standard Magazine, août 2006)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ben.populus.org
 
Transferts in et out
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Transferts + News Avant-saison 2010/2011
» Transferts 2010/2011: CFA et CFA 2
» Transferts en L2
» Transferts Lyon
» Pack moteur GO 5 transferts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l@ S@v@ne :: Standard : les années Louis-Dreyfus-D'Onofrio © :: Les statistiques ©-
Sauter vers: